Mais, si nous avons déjà entendu parler de certains fauteuils , il est souvent difficile de faire la différence entre un Fauteuil Club et Chesterfield ou Bridge.

Aujourd’hui, je vais vous parler des principaux fauteuils à connaître, de leur origine ou signification et comment les remettre au goût du jour et les intégrer à votre propre intérieur en les personnalisant.

Vous êtes prêts ? C’est parti …

l’idée ici n’étant pas de vous faire une liste par ordre alphabétique , classé par siècle mais plutôt de vous faire découvrir ou redécouvrir les fauteuils qui ont marqués l’histoire et qui continue à perdurer dans le temps grâce aux soins apportés par les tapissiers, rembourreurs et autres amoureux des vieux meubles et fans finis de restaurations.

1) L’incontournable fauteuil “Voltaire “:

Le fauteuil voltaire est un grand fauteuil confortable (bien rembourré) à haut dossier incliné.

Il se reconnaît à son haut dossier arrondi et cambré, à sa large et profonde assise basse garnie de ressorts, à ses longs accoudoirs horizontaux à manchettes, et à ses pieds avant galbés se prolongeant en support d’accotoir.
Ces accotoirs * sont larges et rembourrés, facilitant la position de repos.

Vraisemblablement, le nom de ce fauteuil lui aurait été attribué lors d’une représentation en 1820 de Voltaire, l’écrivain philosophe dans laquelle , on le voit apparaître alangui dans un fauteuil haut avec dossier en bois apparent.
Il servait surtout aux malades et aux personnes âgées.

*L’accotoir correspond au bras d’un siège ou d’un fauteuil. Il est souvent confondu avec l’accoudoir.
Il désigne plus généralement tout ce qui sert à s’appuyer de côté, c’est-à-dire comme appui latéral.

Il doit son étonnante longévité et son succès populaire permanent à son grand confort, ses lignes presque intemporelles et sa simplicité de conception.
Le fauteuil Voltaire est incontestablement le siège de tapissier par excellence. Il reste très prisé par les amateurs-restaurateurs débutants

Les tissus d’époque, à fleurs, damassés, en satin, velours rouge ou vert ont fait place à des tissus à motifs tendance ou au design plus contemporain.

2) Le fauteuil “Crapaud”:

Avec ses pieds courts, son large dossier et son assise très rembourrée qui cale les reins, ce fauteuil a de quoi séduire. Il doit d’ailleurs son nom à sa forme trapue et ramassée, comme celle de l’animal.

Entièrement rembourré, à dossier gondole et aux pieds généralement cachés par un volant du même tissu que le recouvrement général ou par une passementerie de couleur assortie,il est apparu au 19 ieme siècle sous le style Loui- Philippe puis au second empire.
Réputé pour être très confortable, il a su, dès son apparition, trouver sa place dans les intérieurs en restant une valeur sûre pour être bien assis étant doté de pieds courts, d’une assise bien rembourrée et d’un dossier large.
Il est idéal pour s’accorder un moment de repos et il trouvera naturellement sa place dans une chambre ou une entrée.
Pour être sûr de faire de votre fauteuil crapaud une pièce phare de votre déco, évitez de l’accoler à des meubles ou éléments trop rétro de votre salon ou autre pièce de la maison.
Misez sur le mix and match et créez une ambiance bohème par exemple avec des luminaires contemporains, un tapis ethnique ou du bois brut,

Le choix du tissu dépendra aussi du style et de l’ambiance choisis pour votre projet.

3) “Club” ou “Chesterfield” ? Deux noms différents pour des styles presque semblables.

Le fauteuil “club”

Autrefois appelé « fauteuil confortable »pour son assise incomparable, le fauteuil Club se caractérise par sa profondeur et sa forme ronde légendaire assez enveloppante dont le dossier est légèrement incliné pour apporter une position idéale à l’utilisateur. Il est généralement doté d’un revêtement en cuir et apporte une touche vintage et stylée à tout intérieur.
Ce qui fait le charme de ce fauteuil est son revêtement en peau de mouton qui a subi un tannage végétal, ce qui laisse apparaître des marques et une patine qui rendent chaque fauteuil unique.
Très utilisé et popularisé dans les années 20 dans les clubs de gentlemen, d’où son nom actuel, il est aujourd’hui une pièce appréciée des amateurs de vintage.

Le fauteuil “Chesterfield”

Le fauteuil “chesterfield”, quant à lui, arbore un style anglais très chic. Fait de matériaux nobles ,son recouvrement, avec son dossier capitonné et ses accoudoirs enroulés généralement en cuir dont le rembourrage est à l’origine fait de crin ou de bourre de soie et de plume d’oie pour les coussins est extrêmement facile à reconnaître.

Ce fauteuil présente un aspect assez traditionnel car on a toujours tendance à choisir du cuir brun ou noir pour le revêtement, du bois pour le piètement et de nombreux clous pour réaliser le capitonnage.

Et même si ce dernier a commencé à faire carrière dans les palais royaux et autres intérieurs bourgeois, il s’est vite imposé dans tous les intérieurs grâce à son confort et sa robustesse qui traversent les générations.

De nos jours, les créateurs lui donnent un nouveau visage en remplaçant les clous par des strass et en utilisant des couleurs audacieuses comme du rose ou de l’argent pour le revêtement. Un bon moyen de marier tradition et modernité

4) Le fauteuil “Bridge” :

Ce siège compact et pratique à petit dossier bas, très léger, avec des bras à accoudoirs horizontaux ajourés et lignes épurées où l’on peut reposer ses coudes et avant bras est un classique de l’ameublement vintage.

Il sert à s’asseoir face à une table avec son dossier bas, volontairement un peu raide pour se tenir en position assise et pour s’attabler.

Créé dans les années 30, il accompagne le passe-temps favori de la bourgeoisie de l’Entre-deux-guerres : le bridge.
Il revient à la mode aujourd’hui mais nécessite cependant une nouvelle garniture plus tendance et contemporaine .
Et si vous craquez pour un style Art Déco, privilégiez des tissus contemporains à motifs géométriques, animaliers ou encore patchworks.

5 ) Le fauteuil “Bergère” :

Né vers 1720, le fauteuil bergère est l’un des grands classiques des intérieurs car il se décline dans de nombreux styles et s’adapte aussi bien à des intérieurs rustiques que contemporains.
En pratique, il s’agit d’un fauteuil élégant et confortable au dossier haut et à l’assise large et basse. Cette dernière est rehaussée par un « coussin » relativement épais conférant un excellent confort d’assise.
Ce sentiment de confort du fauteuil bergère est renforcé par les deux oreilles encadrant le siège et qui offrent une agréable sensation d’enveloppement.
L’idéal pour des sessions de lecture prolongées. Très polyvalent et déclinable, dans tous les styles et matériaux, selon le design et le style que vous aurez choisis, le fauteuil Bergère trouvera naturellement sa place dans un salon .
Et comment appelle t’on un fauteuil Bergère à deux places : un fauteuil “Marquise”
Quant au fauteuil “Duchesse”, c’est une autre forme de bergère, dont l’assise a été prolongée pour qu’on puisse y allonger les jambes : c’est un peu l’ancêtre du fauteuil de relaxation. La version « duchesse brisée » se composant du même fauteuil mais en deux pièces distinctes, la partie pour allonger les jambes se séparant du fauteuil.

6) Le fauteuil “Chauffeuse”:

Désigne une chaise basse que l’on utilise généralement pour s’asseoir auprès du feu, qui est rembourré et ne possède pas de bras.
C’ est une petite chaise basse à haut dossier à l’assise rembourrée et confortable de l`époque Régence et comme son ancêtre la “caquetoire”, sa place se situait près du feu, un four ou une chaudière pour être ainsi, assis au même niveau que le foyer .

7 ) Le fauteuil “Cabriolet”

Ce petit fauteuil, léger et facile à déplacer, a fait son apparition au XVIIIe siècle dans les salons français. Il se caractérise par la forme arrondie de son dossier, conçue pour épouser parfaitement la forme du dos.

8) Le fauteuil « Oeuf »

Le fauteuil dit « œuf », est conçu avec une coque formant à la fois l’assise, le dossier et les accoudoirs.
Très enveloppant, il vous permet de vous détendre mais aussi de vous isoler sans en avoir l’air.
Le fauteuil œuf trouve parfaitement sa place dans les intérieurs au style contemporain.

9) Le fauteuil “Confident”

Le confident, appelé aussi conversation, vis-à-vis ou tête-à-tête, est un double fauteuil en forme de S, de sorte que les deux personnes qui s’y assoient peuvent discuter côte à côte sans avoir à tourner la tête alors qu’ils sont assis dans des directions opposées.
Invention du second empire, il est moins popularisé de nos jours mais sera certainement un élément vedette dans un salon tout comme le fauteuil “Boudeuse”,une autre forme de double fauteuil où l’on s’assoit dos à dos, le dossier étant partagé.

10 ) Et pour finir le fauteuil “Indiscret” :

Qui est nul autre qu’un fauteuil “confident” multiple pour 3 ou 4 personnes, adoptant une forme d’hélice à 3 ou 4 pales. On peut le retrouver de nos jours dans certains hôtels particuliers ou châteaux.
Il est assez rare d’en trouver dans les brocantes et autres ventes de successions et si vous veniez à en trouver un, vous aurez découvert un trésor à restaurer au goût du jour pour un effet des plus théâtrals.

N’oubliez pas que de donner une seconde vie à un fauteuil qui a une histoire à raconter et fait parti de notre patrimoine et de notre passé est un privilège et que si vous apercevez une de ces merveilles, n’hésitez surtout pas à la restaurer et à l’adopter dans votre décor .
Si vous hésitez à le faire vous même par manque d’expérience, j’ai conçu une formation sur mesure qui vous aidera et vous guidera tout au long de votre futur projet .

Eve, la rembourreuse astucieuse..

Posted by

2 Comments on “De voltaire à crapaud, quelquefois duchesse,marquise ou boudeuse, le fauteuil est le confident parfois indiscret de tous les instants !”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.